MESSAGE AUX NOUVEAUX : Avant de créer un compte :

1 - Présentez-vous en mode "invité" dans la rubrique "je me présente"

2 - Créez un compte utilisateur, avec le même pseudo que vous avez utilisé pour votre présentation (ou un très proche)

Votre compte ne sera activé que si vous avez accompli cette formalité. Dans le cas contraire, votre compte sera supprimé. Nous ne répondons plus aux réclamations des contrevenants. Signé la fondatrice-administratrice, qui en a marre de répéter tout le temps la même chose.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Avant le burn out: disponibilite ...et reconversion?

Partagez

Aurélie
Invité

Avant le burn out: disponibilite ...et reconversion?

Message par Aurélie le Ven 25 Mai 2018 - 21:39

Bonjour tous,

Je suis professeur des écoles depuis 5 ans, et directrice depuis 3 ans. J'arrête tout à la fin de l'année, j'ai demandé une disponibilité pour m'occuper de ma fille, pendant un an d'abord, et on verra ensuite.
Je sais que je ne reprendrai pas de direction : c'est beaucoup trop éprouvant pour moi, j'y laisse des plumes ! Je me sens fragilisée, épuisée, voire parfois aigrie, alors qu'en prenant le poste j'étais motivée et confiante. Je veux récupérer ma bonne énergie, et ne surtout pas l'épuiser au travail...
Quant à l'enseignement... j'aime engager des projets, conduire des progressions, vivre au contact des enfants, mais... je ressens parfois très fort le décalage entre mes aspirations, pourtant honnêtes et assez simples, et les moyens à ma disposition. Comment personnaliser et prendre le temps de connaître chacun étroitement, échanger avec l'un et l'autre, différencier, en ayant une classe de 27, 28,30 élèves ? Comment faire lorsqu'il faut se borner à gèrer des soucis comportementaux ou disciplinaires, alors qu'on voudrait aider ceux qui réclament un coup de main et un regard rassurant pour progresser? Comment croire en soi lorsque le temps semble sans cesse manquer ?
En plus de ça, mon conjoint est absent, parfois des semaines, voire des mois durant. Je me sens aussi seule que noyée, et je rêve parfois d'un métier dans lequel lorsqu'il est l'heure de quitter le bureau, de l'entreprise ou d'un quelconque lieu de travail, il soit possible de partir sans emmener de travail à la maison. Dis comme ça, ça fait grosse faignante, mais je manque de temps pour moi, et surtout pour ma fille... et ça me brise le cœur de passer mon temps "hors classe" sans elle en réunion, ou avec elle, mais avec des copies et un ordinateur. Je sature, je déprime.
J'ai une formation littéraire, je rêve aussi parfois de travailler dans une bibliothèque, une librairie, au contact des livres et des mots...
Je me sens perdue, et me demande si je suis bien à ma place... ici, je cherche à me rassurer, un peu de soutien, et des avis ou des idées. Merci d'avance à ceux qui m'aideront !
avatar
Guinness
Administratrice

Messages : 120
Date d'inscription : 01/11/2016

Re: Avant le burn out: disponibilite ...et reconversion?

Message par Guinness le Ven 25 Mai 2018 - 22:56

Bonsoir Aurélie,

Ton compte est désormais activé, bienvenue sur ce forum! 

Ca ne fait pas "grosse faignante" de souhaiter ne pas ramener (physiquement ou intellectuellement) de boulot à la maison le soir ou le weekend, je trouve même cela légitime!


_________________
2016-2018: PE
2018: admise au concours externe IRA
avatar
gozzhy

Messages : 21
Date d'inscription : 24/06/2015
Localisation : Ain

Re: Avant le burn out: disponibilite ...et reconversion?

Message par gozzhy le Jeu 14 Juin 2018 - 13:33

Bonjour Aurélie,
D'une fainéante à une autre, j'ai les mêmes aspirations que toi !
Or j'ai 20 ans d'ancienneté et je n'ai jamais pu le faire... Mes enfants et mon mari ont souvent trouvé que mes WE n'en étaient pas et que les "grandes vacances" ne duraient en fait que 4 semaines grand max !

Donc pas de culpabilisation : on devrait pouvoir être "libérée" de travail quand on est chez soi. Malheureusement ce n'est pas le cas dans notre métier. Réunions à n'en plus finir, pour la plupart obligatoires ou fortement conseillées sou peine de "représailles" (je pense ici aux réunions avec la Mairie qui peuvent déboucher soit sur une écoute attentive des demandes ou à un refus systématique selon le taux de présence des enseignants aux réunions, mais aussi au Sou des Ecoles ou autres associations...), formation hors temps scolaire, rencontres avec les parents (ce sont eux qui ont eu ma peau !!!) avec le RASED, avec d'autres intervenants auprès des élèves, etc. on n'en finit jamais ! Et ce sans compter préparations et corrections qui peuvent prendre beaucoup plus que le temps "accordé" par l'institution...

Je ne vois aucune fainéantise là-dedans ! Et je n'ai pas parlé des difficultés que l'on peut rencontrer en classe avec des élèves indisciplinés, violents... qui minent aussi notre motivation.

Profite de ta fille et de ton temps pour réfléchir à une éventuelle réorientation professionnelle. Cela te permettra sans doute d'éviter le burn-out. Je sais de quoi je parle car ça fait maintenant 3 ans que celui-ci m'est tombé dessus et je m'en sors très difficilement.
avatar
Catly

Messages : 14
Date d'inscription : 03/04/2017
Age : 31

Re: Avant le burn out: disponibilite ...et reconversion?

Message par Catly le Jeu 14 Juin 2018 - 17:18

Bonjour Aurélie,

Je comprends tout à fait ta frustration quant au travail que l'on ramène chez soi. Les élèves démotivés qui finissent par nous démotiver sur le long terme je connais aussi. Cela fait partie des raisons pour lesquelles j'ai quitté le métier. J'ai fait un burn-out il y a quatre ans maintenant.

D'abord, le métier d'enseignant est très exigent et fatiguant.
Le fait de te retrouver sur ce forum est un signe de ton épuisement et de tes doutes sur ton avenir dans ce métier.

Je pense que ta disponibilité est une bonne chose pour prendre le temps nécessaire de la réflexion. Prendre du recul, analyser ce qui pose problème dans le métier pour pouvoir prendre ta décision.

1) Est-ce un problème dû aux conditions de travail uniquement? Si c'est le cas, que pourrais-tu changer? (arrêter la direction / mieux organiser le temps dévolu à la préparation de cours / te libérer des temps pour toi / travailler et mutualiser les ressources avec d'autres collègues / les problèmes de discipline : essayer les temps d'observation mutuel avec d'autres collègues (pratique réflexive), lectures spécialisées : Rémi CASANOVA, Eric DEBARDIEUX

2) Les choses que tu peux difficilement changer ou pas changer du tout ? Par exemple, l'effectif des classes! A part le dédoublement en CP, qui est un bon début d'amélioration, le problème demeure. Les élèves qui sont bloqués dans leurs apprentissages en raison de problèmes extérieurs à l'école. (Accompagnement et travail d'équipe avec les psychologues scolaires)

3) Est-ce que tu veux tout simplement découvrir de nouveaux horizons parce que tu penses que tu as 'fait le tour' et que tu ne pourras plus t'épanouir dans ce métier? Tes priorités ont-elles évoluées aujourd'hui? Lesquelles?

Qu'elle que soit ta décision de rester ou partir, il semble évident qu'il te faut faire le point.

Bon courage à toi.

Contenu sponsorisé

Re: Avant le burn out: disponibilite ...et reconversion?

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 15 Déc 2018 - 23:03