MESSAGE AUX NOUVEAUX : Avant de créer un compte :

1 - Présentez-vous en mode "invité" dans la rubrique "je me présente"

2 - Créez un compte utilisateur, avec le même pseudo que vous avez utilisé pour votre présentation (ou un très proche)

Votre compte ne sera activé que si vous avez accompli cette formalité. Dans le cas contraire, votre compte sera supprimé. Nous ne répondons plus aux réclamations des contrevenants. Signé la fondatrice-administratrice, qui en a marre de répéter tout le temps la même chose.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Bonjour

Partagez

bgodefroy2
Invité

Bonjour

Message par bgodefroy2 le Mer 28 Sep 2016 - 9:30

Bonjour, je suis Benjamin et j'ai 33 ans,

En 2012, j’ai passé le CRPE en tant que candidat libre dans l’académie de Montpellier. Il n’était demandé qu’un diplôme en Bac + 5 et, avec mes études d’ingénieur, je remplissais les conditions requises. Pour la préparation à ce concours, je me suis inscrit au CNED. Cela m’a permis d’obtenir de bonnes notes à l’écrit et des notes plutôt médiocres à l’oral. Seule cette deuxième partie de l’épreuve demandait des connaissances pédagogiques et le jury s’est bien rendu compte de mes lacunes dans ce domaine.


Avec une note proche de la moyenne d’admission, j’ai donc été affecté à une école située à 45 minutes de chez moi, près de Béziers, en CE2. N’ayant pas mis les pieds dans une école depuis mon CM2, mon premier contact a été la directrice. Après m’être brièvement présenté, ses premiers mots ont été « tu vas en chier » (sic). Je ne savais pas encore à quel point. En effet, malgré une formation de quatre jours avant la rentrée, je me suis très rapidement senti débordé par l’ampleur de la tâche. De l’élaboration des progressions aux choix des supports, tout me demandait énormément de temps et je n’arrivais pas à m’organiser convenablement. Sont venus s’ajouter des difficultés de l’ordre de la tenue de classe. Je rentrais physiquement éprouvé de mes journées et une montagne de travail m’attendait à la maison. Après avoir perdu le sommeil et l’appétit, j’ai été arrêté par mon médecin. En octobre, je suis devenu père. J’ai décidé de prendre un congé parental pour m’occuper de mon fils et reporter mon stage.

A la rentrée 2013, de retour de mon congé, j’ai pu avoir un poste de stagiaire proche de chez moi. Les conditions étaient optimales : équipe bienveillante et soudée, classe bien équipée, faible effectif de classe… L’année a quand même été dure, j’ai plusieurs fois pensé à jeter l’éponge. Mais j’ai quand même "tenu" toute l'année et obtenu ma titularisation.

Avec la naissance de mon deuxième enfant et pour ne pas sans cesse reporter sur ma femme l’ensemble des tâches quotidiennes, j’ai décidé de travailler à mi-temps pour la rentrée 2014. De septembre 2014 à janvier 2015, j’ai eu une journée avec des PS et une journée avec des CM2. Je garde un très mauvais souvenir de ce travail de complément. J’ai eu beaucoup de problèmes d’autorité et je n’ai pas réussi à délivrer un enseignement de qualité. Cela a été un grand soulagement quand ma femme a été mutée et que j’ai pris à nouveau un congé parental pour pouvoir la suivre.

Pour ma première rentrée dans mon nouveau département, j’ai été affecté début septembre en tant que remplaçant. J’ai donc passé une année à bricoler, improviser tant bien que mal mon enseignement au fil des remplacements. Je me sentais moins « responsable » de la réussite des élèves et de ce point de vue là, ce poste était plus facile à assumer pour moi. 

Aujourd’hui, après deux semaines passées en tant qu’enseignant de CM1-CM2 dans une école en REP+, je ne me sens plus capable de faire classe. Je me sens épuisé physiquement et moralement. Si je dois faire le bilan de ces quatre années, j’ai le sentiment d’avoir passé mon temps à subir, à tenir jusqu’aux prochaines vacances. Puis décompresser, dormir et angoisser à nouveau à quelques jours de la rentrée… Je me suis beaucoup investi pour ce métier mais je ne suis toujours pas à l’aise avec les tâches les plus simples comme élaborer un emploi du temps ou tenir son cahier journal. Tout le temps que je passe à ma préparation n’est que maigrement récompensé. J’éprouve beaucoup de difficultés à trouver, choisir, utiliser des outils. Je manque énormément de méthode et j’ai beaucoup de mal à me positionner d’un point de vue pédagogique. Je pense que ces difficultés s’expliquent en partie par mon absence de formation mais je me rends compte aussi que je ne suis peut-être pas fait pour exercer ce métier. Je manque de courage, de patience, de créativité. Je suis constamment insatisfait et cela pèse sur mon moral.

Je souhaite donc QUITTER LE NAVIRE le plus rapidement possible. Je suis persuadé de pouvoir retrouver retrouver du travail ailleurs. Je me demande simplement quelle est la meilleure procédure à suivre. Je suis donc venu chercher des réponses sur ce forum.
avatar
justine
Administratrice

Messages : 1211
Date d'inscription : 10/11/2015

Re: Bonjour

Message par justine le Mer 28 Sep 2016 - 11:48

Bienvenue bogodefroy


_________________
Professeur d'Espagnol
en CLD

bgodefroy2
Invité

Re: Bonjour

Message par bgodefroy2 le Mer 28 Sep 2016 - 15:40

Re-bonjour,

Je me rends compte que j'ai fait les choses dans le désordre. J'ai créé mon pseudo avant d'écrire ma présentation. Ca marche quand même?
avatar
Hirondelle
Fondatrice

Messages : 8125
Date d'inscription : 13/05/2011

Re: Bonjour

Message par Hirondelle le Mer 28 Sep 2016 - 20:57

Oui, ne t'inquiète pas.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû 2017 - 5:48