MESSAGE AUX NOUVEAUX : Avant de créer un compte :

1 - Présentez-vous en mode "invité" dans la rubrique "je me présente"

2 - Créez un compte utilisateur, avec le même pseudo que vous avez utilisé pour votre présentation (ou un très proche)

Votre compte ne sera activé que si vous avez accompli cette formalité. Dans le cas contraire, votre compte sera supprimé. Nous ne répondons plus aux réclamations des contrevenants. Signé la fondatrice-administratrice, qui en a marre de répéter tout le temps la même chose.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

PES la désillusion

Partagez

Ldte
Invité

PES la désillusion

Message par Ldte le Lun 26 Sep 2016 - 14:42

Bonjour à tous. Voilà un mois que je suis prof des écoles stagiaire en CM2 avec 28 loulous adorables. Mais problème : je sens ou plutôt j'ai senti dès les premiers jours que ce métier était d'une désillusion totale. J'adore mes élèves mais tout le reste me répugne, le système, l'ESPE, le fait d'être infantilisée et rabaissée à longueur de journée par mes tuteurs. Bref, aujourd'hui je suis censée être en observation dans une classe merveilleuse où tout est merveilleux mais je suis vautrée dans mon canapé, complètement démotivée. Enfin de poser ma démission avant qu'il ne soit trop tard. Cela fait un mois que je dors école, je mange école, je vis école. Je dors très mal la nuit, je fais des boutons de fièvre et poussées d'acné et j'ai déjà perdu du poids. Bref, il est temps de quitter le navire avant que ce soit moi qui sombre. D'où ma venue sur ce forum pour partager nos expériences mutuelles.
avatar
JaneLyne

Messages : 277
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 24
Localisation : Région Centre

Re: PES la désillusion

Message par JaneLyne le Lun 26 Sep 2016 - 15:32

Conseil d'un syndicat : ne démissionne pas de suite, mets toi en arrêt, tu as 90 jours à plein traitement et ensuite des congés longs ... et surtout des passerelles si tu veux rester dans la FP mais côté "bureaux". Tu peux rencontrer l'assistante sociale de l'EN, le médecin de prévention, la cellule mobilité carrière ... tu as des possibilités, et aussi celle de juste prendre du recul avec un arrêt si tu penses que tu peux reprendre en étant moins sur-investie. 
En tout cas plein de courage à toi :)
avatar
kaori

Messages : 444
Date d'inscription : 14/07/2011
Localisation : loin des classes

Re: PES la désillusion

Message par kaori le Lun 26 Sep 2016 - 15:40

Une chose m'interpelle dans ton message: tu dis aimer être en classe avec tes élèves, c'est l'ESPE et les tuteurs qui te pèsent, la formation et tout ce qu'il y a autour...L'an prochain tu seras titulaire et tu auras plus de liberté dans tes classes, l'essentiel dans ce métier c'est tout de même le contact avec les élèves, si ça va bien autant attendre un peu de voir si le malaise perdure.
avatar
Ldte

Messages : 4
Date d'inscription : 28/09/2016

Re: PES la désillusion

Message par Ldte le Jeu 29 Sep 2016 - 22:13

Bonjour et merci pour vos messages et conseils. Oui effectivement c'est l'ESPE et environnement EN qui m'epuisent. Je me sens bien avec les élèves mais dès que la cloche sonne je pense aux préparations aux séquences à ce que je dois faire avant de quitter l'école, à ce que je dois faire en rentrant chez moi, aux 56 cahiers à corriger tous les jours, aux rattrapages de leçon des élèves absents, aux différenciations de mes deux élèves avec un PPRE. Bref sur l'instant T avec les élèves tout est chouette mais le reste est d'une telle pression. Je crois que je n'en suis pas capable et pourtant cette année je suis à mi-temps à 15 min de chez moi dans une école très sympa. Je n'ai pas les épaules pour encaisser tout ça ni même la motivation. Enfin, bref, je suis perdue et je culpabilise de devoir me mettre en arrêt. Mon médecin m'avait mis 5 jours mais dès hier je suis retournée travailler. Je culpabilisais par rapport à mes élèves, qu'ils aient une maitresse déjà si fragile ..
avatar
justine
Administratrice

Messages : 1133
Date d'inscription : 10/11/2015

Re: PES la désillusion

Message par justine le Jeu 29 Sep 2016 - 22:57

Ldte, je crois que tu es fatiguée, ne démissionne pas, essaie de te reposer (sans culpabiliser, tu n'es coupable de rien) arrête-toi même s'il te faut un arrêt long, pense d'abord à toi, à ta santé et peut-être à une reconversion, mais tout d'abord REPOS, prends un peu de recul.

Tu sais, nous sommes nombreux à en avoir souffert (et à en souffrir encore) il n'y a pas à en avoir honte, l'EN ne nous facilite pas la tâche et nous faisons un métier qui devient de plus en plus difficile.
On exige tout de nous y compris notre vie privée.
De plus, l'année de stage est une année très éprouvante, j'en garde un très mauvais souvenir, pourtant j'ai l'impression que c'était moins dur que maintenant.


_________________
Professeur d'Espagnol
en CLD
avatar
Ldte

Messages : 4
Date d'inscription : 28/09/2016

Re: PES la désillusion

Message par Ldte le Dim 2 Oct 2016 - 11:33

Bonjour,
Merci Justine et JaneLyneFramboise pour vos réponses. Effectivement, je suis très fatiguée et je m'oblige à me repose et prendre du recul, mais cela signifie que je passe moins de temps à préparer et anticiper mes journées de classe et donc que mes cours sont bien moins ficelés.
Pour le moment je ne démissionne pas, je vais continuer jusqu'aux vacances de Toussaint puis au retour je pense me mettre un peu en arrêt. C'est à contre-coeur car cela ne me ressemble pas, j'ai l'impression d'être une fainéante et de ne pas me donner assez pour mes élèves, mais je suis à bout de force (psychologique surtout) et il va me falloir du temps pour penser à un autre projet professionnel.
Quoi qu'il en soit, en ayant pesé le pour et le contre, je suis prête à quitter l'EN très prochainement. Je ne me vois pas continuer et devenir une enseignante aigrie, malheureuse et ayant la boule au ventre en allant au travail. Ce ne sont pas des conditions "normales" de travail.
C'est vrai que l'année de PES est très difficile mais en lisant des commentaires sur différents blogs et forums il apparait que l'année de T1 est encore pire ! Donc non merci, trop de contraintes dans ce beau métier, passionnant, mais devenu (à mes yeux) trop difficile.
En tout cas, je vous remercie de votre soutien, je me sens moins seule et je me retrouve dans de nombreux témoignages. Bon courage et bonne continuation dans vos reconversions! Keep smiling tongue
avatar
Paersia

Messages : 11
Date d'inscription : 07/09/2016

Re: PES la désillusion

Message par Paersia le Dim 2 Oct 2016 - 13:21

Je suis stagiaire dans le secondaire, mais je me retrouve tout à fait dans ce que tu dis, à une exception près toutefois, c'est que même le "coeur" du métier, l'enseignement et le contact avec les jeunes, ne me plaît pas. Moi aussi, j'ai l'impression de ne pas avoir de vie, qu'elle est entre parenthèses, et sans avoir aucune idée de quand cette parenthèse se fermera.

Pour le moment, je raisonne comme toi, j'attends les vacances de la Toussaint pour aviser. Je sais qu'il faudrait sans doute mieux ne démissionner qu'à la fin de l'année scolaire, mais je doute de pouvoir aller jusqu'au bout sans péter les plombs.
avatar
Skywalker

Messages : 84
Date d'inscription : 07/09/2016

Re: PES la désillusion

Message par Skywalker le Lun 3 Oct 2016 - 16:24

Surtout ne culpabilise pas Ldte, (je sais par expérience que c'est plus facile à dire qu'à faire...)

Tu n'es pas une fainéante et je pense que tu donnes beaucoup de toi pour tes élèves !!

Tu as le droit d'être à bout dans ce métier très difficile, tu as le droit de t'arrêter, de te mettre en arrêt maladie, de changer de métier, ou de ne pas avoir pour l'instant de projet de reconversion. 

Prends le temps et prends soin de ta santé, fais des choses qui te font plaisir, tu n'as rien à te reprocher. Courage !!!
avatar
Ldte

Messages : 4
Date d'inscription : 28/09/2016

Re: PES la désillusion

Message par Ldte le Mar 4 Oct 2016 - 20:04

Bonsoir Paersia,
Effectivement on semble être nombreux à être en souffrance. La réalité du terrain est bien plus difficile qu'on ne se l'imaginait! Mais vaut mieux s'en rendre compte rapidement!
Que comptes tu faire? Veux tu arrêter prochainement l'enseignement ou souhaites tu continuer toute l'année scolaire? As tu des idées de reconversion? Je me suis inscrite au concours de bibliothécaire pour le moment. Je commence à mûrir mon après-vie de PES!
Bonne coninuation
avatar
Ldte

Messages : 4
Date d'inscription : 28/09/2016

Re: PES la désillusion

Message par Ldte le Mar 4 Oct 2016 - 20:11

Merci Skywalker pour ton soutien et ta compréhension.
Je prends beaucoup de recul cette semaine, je me suis reposée pendant le week end, j'ai assisté à mon cours de théâtre hier et ce soir, je bulle! Bon retour en classe jeudi avec visite de ma PEMF donc je vais devoir mettre les bouchées doubles demain soir!
Hier et aujourd'hui, cours à l'ESPE. Meme le responsable de la formation nous a dit que c'est un métier très difficile, "du sang et des larmes" sont même ses propos! Puis longue pléiade autour des nombreuses contraintes de ce métier. Bref rien de rassurant mais au moins il avait le mérite d'être réaliste et non utopiste sur la vie des profs!
Raison de plus pour me soutenir dans mon projet de partir ..
Es tu tjs dans l'Ed Nationale Skywalker? Étais tu Prof des écoles?
Bonne soirée
avatar
Paersia

Messages : 11
Date d'inscription : 07/09/2016

Re: PES la désillusion

Message par Paersia le Mar 4 Oct 2016 - 20:44

Ldte a écrit:Bonsoir Paersia,
Effectivement on semble être nombreux à être en souffrance. La réalité du terrain est bien plus difficile qu'on ne se l'imaginait! Mais vaut mieux s'en rendre compte rapidement!
Que comptes tu faire? Veux tu arrêter prochainement l'enseignement ou souhaites tu continuer toute l'année scolaire? As tu des idées de reconversion? Je me suis inscrite au concours de bibliothécaire pour le moment. Je commence à mûrir mon après-vie de PES!
Bonne coninuation
Pour le moment, je ne sais pas encore quand je vais arrêter, j'ai un loyer à payer donc j'ai besoin d'un salaire et donc d'un emploi Razz J'ai postulé à plusieurs offres d'emploi à l'étranger, j'attends des nouvelles (ça peut prendre plusieurs semaines). En attendant, je ne pense qu'au fait que les vacances arrivent dans deux semaines !

A quel concours de bibliothèque t'es-tu inscrite ?
avatar
Skywalker

Messages : 84
Date d'inscription : 07/09/2016

Re: PES la désillusion

Message par Skywalker le Mar 4 Oct 2016 - 20:45

Salut Ldte, 

C'est bien que tu aies pu te reposer !!! Tiens nous au courant du déroulement de la visite de ta PEMF, et courage, c'est toujours un moment stressant. 

Je suis d'accord avec ton responsable de formation, c'est un métier très difficile mais justement il faut surtout pas en arriver au "sang et aux larmes " et à y laisser sa santé psychologique. 

Tu as l'air de passer des bons moments quand tu es en classe avec tes élèves, mais la pression des préparations et tout ce qu'il y a autour, tu ne supportes pas (de ce que je comprends). Je te comprends, car pour répondre à ta question, je suis toujours professeur des écoles mais en arrêt maladie depuis septembre 2016.

Je me reconnais dans ton histoire parce que je passais de bons moments en classe (sauf que j'avais un problème que tu ne sembles pas avoir : j'étais pas une foudre de guerre niveau autorité, rien de catastrophique non plus au niveau du comportement des élèves mais j'avais du mal à gérer les bavardages et le bruit) mais comme toi les " à côtés " sont difficiles à vivre, et tout cela a eu raison de ma motivation et de ma tolérance... 

Aujourd'hui je souhaite me reconvertir. Comme toi j'appréciais la relation d'aide/accompagnement aux élèves et j'aimerais trouver un métier où je resterai dans cette relation d'aide, mais sans preps pédagogiques. J'ai travaillé avec des élèves en situation de handicap pendant 6 ans et donc avec des éducs spés, donc naturellement je réfléchis à devenir éduc. 

Et toi, si tu décides d'arrêter ce métier, aimerais-tu rester dans un métier d'aide/accompagnement, au contact d'enfants ? 

Je te souhaite bon courage, à bientôt.

Heyoka
Invité

Re: PES la désillusion

Message par Heyoka le Sam 8 Oct 2016 - 17:10

Salut tout le monde!


Ca fait plaisir de lire ces témoignages, je suis dans le même cas (fatigue extrême, impression de ne plus avoir de vie perso etc...) et j'envisage de démissionner à la rentrée des vacances de Toussaint.

Quelles sont vos plans de reconversion ? Je suis en plein questionnement de mon côté, peut être existe-t-il des passerelles dans l'EN !

Allez courage!
avatar
JaneLyne

Messages : 277
Date d'inscription : 01/09/2016
Age : 24
Localisation : Région Centre

Re: PES la désillusion

Message par JaneLyne le Sam 8 Oct 2016 - 18:50

Pourquoi ne pas te mettre en arrêt plutôt que de démissionner ?
Cela te laisse le temps de réfléchir, faire le point, avoir la certitude de vouloir quitter ce métier. Si tu dépasses les 3 mois de CMO tu peux demander un CLM. 
Il existe des passerelles dans l'EN : si tu en es CLM tu peux faire une occupation thérapeutique dans d'autres services voir ce qui pourrait te plaire, tu peux demander un reclassement (là ça dépend des départements, tu passes par le médecin de prévention...). 
Tu peux aussi préparer des concours. 
Pour ma part, je redemande un CLM, ensuite OTV, je prépare le concours de SAENES et je demande un poste adapté.
N'hésite pas à lire d'autres sujets, pas mal de profs (1er ou 2nd degré) décrivent leur parcours.
avatar
snow fairy
Administratrice

Messages : 1848
Date d'inscription : 23/01/2012
Age : 40
Localisation : aude

Re: PES la désillusion

Message par snow fairy le Dim 9 Oct 2016 - 6:20

Bonjour LDTE,

il te faut à présent créer un compte et tu pourras accéder à tout le forum !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

à très vite


_________________
Prof d'anglais  14 ans (toujours dans mon coeur) Reclassée dans l'administratif pendant 4 ans ! qui retourne auprès de ces chères têtes blondes !!

2012-2013 : OBT en secrétariat
2013-2014 en détachement sur un poste de secrétaire de direction (cat C) en collège
2014-2016 : affectée sur un poste de SAENES (cat B) à la DSDEN
sept 2016 :secrétaire d'intendance en EPLE, je remplace 2 personnes !
23 février 2017 : avis favorable du comité médical pour réintégrer le corps enseignant !!
nommée en lycée à la rentrée 2017
avatar
lalou

Messages : 4
Date d'inscription : 28/12/2015

Re: PES la désillusion

Message par lalou le Dim 9 Oct 2016 - 19:25

Ldte, les premières années sont les plus difficiles ... quant à la demande institutionnelle, tu peux prendre du recul par rapport à cela d'ici quelques temps. Déjà, l'éducation nationale manque de prof, ils refusent des démissions selon les endroits. Perso, par exemple, je suis certes en mater, mais leurs fiches de prép et compagnie, ils peuvent toujours attendre ... certes, je comprends bien que tu es stagiaire et que ta marge de manoeuvre est étroite mais si tu aimes bien bosser avec les gamins, c'est bien dommage de démissionner à cause du travail informel, ces fichues fiches de prép (qui en plus, rapidement, ne servent pas forcément toujours à grand chose). Peut-être juste chercher à faire ce qu'ils veulent, sans plus ... pas trop quoi ! Et au bout de ta titularisation, les fiches, tu les fais si tu sens que tu en as besoin ... que cela t'es utile à quelque chose ...
Le plus important,à mon sens, ce n'est pas les fiches de prép toujours plus parfaites qu'on peut faire chez soi et qui est un vrai piège humain, c'est ta disponibilité auprès des gamins, c'est le plaisir de les retrouver, de faire des projets ensemble ... cependant, si tu sens que tu ne pourras pas résister à cette pression institutionnelle ... peut-être effectivement chercher ailleurs ... en tout cas aucun boulot ne doit te bouffer ta vie ...
Je voulais juste te dire qu'il y a ce chemin-là : penser à se préserver, faire ce qu'on pense important pour les gamins, et seulement pour eux ... le reste ... le travail gratuit, on peut arrêter de le faire ou mettre la pédale douce et / ou tirer le frein à main (ou mettre la roue de secours ?) Je trouve les conseils de prise de repos sages ... tu as bien le droit de prendre du recul ...
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 23 Juin 2017 - 22:49